La mer en partage

La plongée sous-marine peut contribuer à promouvoir la préservation des milieux marins si les adeptes de ce sport y sont sensibilisés. Voici trois façons dont les normes ISO soutiennent cet effort.

Lu en quelques minutes
Mots clés : TourismeVoyage
Publié le
Partager sur , ,

1. Durabilité et activité subaquatique

Des millions de personnes dans le monde se passionnent pour la plongée sous-marine. Toutes ont une chose en commun : l’amour du monde sous-marin. Or les activités de plongée peuvent avoir des effets dommageables sur l’environnement marin, si elles ne sont pas pratiquées avec responsabilité. Face à l’essor du secteur des loisirs subaquatiques, l’ISO a élaboré deux normes pour des pratiques écoresponsables – ISO 21416 et ISO 21417. Documents de référence pour ce type de sport, ces normes mettent en avant des techniques dont l’objet est de préserver les écosystèmes marins et de sensibiliser davantage les plongeurs à la nécessité d’agir dans le respect du milieu subaquatique.

Des millions de personnes dans le monde se passionnent pour la plongée sous-marine.

La mise en œuvre de ces normes dans un programme de formation à la plongée est l’assurance que les participants recevront de bonnes bases pour améliorer, au sein de la communauté des amateurs de plongée, la sensibilisation à l’environnement et l’adoption de pratiques écoresponsables. Ces mesures, qui concernent aussi des activités comme la plongée avec tuba et la plongée en apnée, contribuent à promouvoir un tourisme durable et, en fin de compte, à préserver l’environnement naturel dans lequel s’exerce ce sport de loisir.

2. Des centres de plongée écoresponsables 

Complet débutant ou adepte chevronné, le plongeur veut pouvoir concentrer toute son attention au milieu aquatique. Les centres de plongée ont pour mission d’aider les plongeurs à évoluer en toute sécurité dans l’univers sous-marin et de les sensibiliser à la fragilité des écosystèmes ambiants. Dans ce secteur d’activité, les centres sont les éléments névralgiques pour la location des équipements, le départ des plongées et la délivrance des brevets et certifications.

Dans cette activité de loisir où les programmes et cours de formation jouent un rôle capital, la norme ISO 24803 est, pour les centres de plongée, un moyen de garantir le respect des meilleures pratiques à tous les niveaux, tant pour la formation du personnel que pour les équipements d’urgence. Élaborée par une équipe d’experts internationaux, elle contribue à normaliser les conditions de formation dans un secteur qui se déploie dans certains des coins les plus reculés de la planète. Des projets sont également en cours pour normaliser la formation des plongeurs à l’utilisation des recycleurs, qui sont des appareils notoirement difficiles à bien maîtriser, mais de plus en plus populaires. 

Le plongeur veut pouvoir concentrer toute son attention au milieu aquatique.

Il est important de savoir comment évaluer un centre de plongée, car la sécurité des plongeurs dépend de la qualité de l’équipement fourni et des cours dispensés. La conformité à des normes est, en plongée à une profondeur de 20 m dans les Antilles ou en initiation en Thaïlande, l’assurance, pour le plongeur, que le personnel d’encadrement est le plus sûr et le plus professionnel qui soit. En Égypte, par exemple, les avantages sont déjà indéniables. L’adoption d’ISO 24803 à l’échelon national a marqué une nette amélioration de la qualité et de la sécurité des centres de plongée du pays, avec des répercussions positives sur l’environnement marin. Résultat : la norme ISO figure désormais sur bon nombre des cartes de certification de plongée délivrées en Egypte.

3. La recherche en grande profondeur

La réalisation de travaux scientifiques sous l’eau nécessite de la part des plongeurs un ensemble de compétences spécifiques. De la collecte d’échantillons à la protection de sites faisant partie du patrimoine culturel, ces plongeurs doivent être en mesure de maîtriser, outre les techniques de plongée et de sécurité requises, les méthodologies scientifiques et les mesures de protection de l’environnement appropriées.

Ce domaine est actuellement réglementé de différentes manières selon l’emplacement géographique et les organisations concernées. Le travail d’harmonisation est un processus complexe qu’un cadre unifié pour la plongée scientifique devrait venir rationaliser. La norme ISO 8804 en trois parties, actuellement en cours d’élaboration, définira les exigences applicables à trois niveaux de formation pour les plongeurs scientifiques. Elle fournira à cette communauté des conseils quant à la sécurité des plongées scientifiques dans des conditions expérimentales et environnementales variables.

 

Les normes ISO pour la plongée sous-marine sont élaborées par le comité technique ISO/TC 228Tourisme et services connexes.

¿Hablas español?

Este artículo ha sido traducido por nuestro miembro español y se puede descargar en versión PDF.

Descargar
contact pour la presse

press@iso.org

Journaliste, blogueur ou rédacteur ?

Vous souhaitez obtenir des informations exclusives sur les normes, ou simplement en savoir plus sur ce que nous faisons ? Contactez notre équipe ou consultez notre dossier médias.

Suivez l'actualité de l'ISO

Inscrivez-vous à notre Newsletter (en anglais) pour suivre nos actualités, points de vue et informations sur nos produits.